Dr. Nicolas LAPIE

Instabilité de l'Épaule

Après un traumatisme, l’épaule peut se déboîter (se luxer) ou se subluxer (lorsque qu’elle se remet immédiatement en place).
Dans les suites de ces épisodes, l’épaule peut devenir instable par récidive des luxations ou subluxations. Parfois seule une douleur est présente. Le risque d’évoluer vers une épaule instable est très important quand le premier épisode de luxation survient avant l’âge de 20 ans.

Pour stabiliser l'articulation afin d'éviter ces luxations, 2 types d'interventions sont possibles : le traitement par arthroscopie (vidéo chirurgie) et le traitement par butée.

 

1. Stabilisation par arthroscopie (opération de "Bankart")

Principe :

Réparer / retendre les lésions tissulaires (le Labrum et la capsule en avant) et combler les lésions osseuses éventuelles (encoche en arrière) responsables de la récidive des luxations.

Technique :

Sous anesthésie générale, complétée par un cathéter qui anesthésie le bras pour limiter les douleurs après l’intervention, des fils montés sur des ancres sont utilisés pour rattacher le labrum et retendre la capsule (enveloppe de l’articulation).

Indication : épaule douloureuse instable, instabilité sans lésion osseuse, patiente ne pratiquant pas des sports de contact (Rugby) et sans hyperlaxité constitutionnelle (souplesse naturelle importante).

En Pratique :

  • Hospitalisation : ambulatoire (une journée)
  • Immobilisation : "coude au corps" 30 jours
  • Rééducation : immédiate. Pour voir le protocole, cliquez ici
  • Consultation de contrôle : 1, 3 et 6 mois post-opératoire
  • Reprise sportive : à partir du 4ème mois, en fonction du type de sport (armé ou armé/contré)
  • Lettre d'information patient : cliquez ici

Complications possibles :

Échec avec récidive de l'instabilité (reprendre par butée), raideur, algodystrophie. Il existe un traitement pour chacune de ces complications.

2. Traitement par butée osseuse

Principe :

En cas de lésion osseuse (glène), ou chez un patient hyperlaxe, ou selon la pratique de sport à risque, il est proposé la mise en place d’une butée osseuse prélevée sur la coracoïde. Il s’agit d’un « triple verrouillage », tissulaire, musculaire et osseux.

Technique :

Sous anesthésie générale et locorégionale (le bras) pour limiter les douleurs après l’intervention, une voie d’abord en avant de l’épaule sur quelques centimètres est réalisée. La butée osseuse est vissée en avant de la glène.

 

En Pratique :

  • Hospitalisation : ambulatoire (une journée)
  • Immobilisation : "coude au corps" 30 jours non strict, pouvant être enlevé dans la journée pendant de courtes périodes.
  • Rééducation : immédiate. Protocole : cliquez ici.
  • Consultation de contrôle : 1 et 3 mois post-opératoire avec radiographies.
  • Reprise sportive : à partir du 3ème ou 4ème, en fonction du type de sport (armé ou armé/contré).
  • Lettre d'information patient : cliquez ici

 

Complications possibles (rares):

Démontage ou arrachage de vis, absence de consolidation de la butée, infection

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer