Les Prothèses d'Épaule

Dr. Nicolas LAPIE

L’objectif d’une prothèse d’épaule est de remplacer les surfaces articulaires dont le cartilage est usé, en générale par l’arthrose. Les maladies inflammatoires, comme la polyarthrite rhumatoïde, peuvent également être responsable de la destruction de l’articulation.

Deux symptômes prédominent : la douleur et la limitation des mobilités (raideur). Classiquement, la prothèse est constituée d’une partie en métal et d’une partie « plastique » (en polyèthylène). Deux types d’implant existent : la prothèse d’épaule anatomique et la prothèse inversée d’épaule.

Le choix entre les deux prothèses dépend de plusieurs facteurs : âge, type d’arthrose, état des tendons (coiffe des rotateurs), usure de la glène, cas particuliers (ancienne fracture, maladies inflammatoires…) 

1. La Prothèse Anatomique

Cette prothèse donne les meilleurs résultats mais nécessite une bonne qualité des tendons entourant l’épaule (la coiffe des rotateurs). Elle restitue l’anatomie de l’épaule pour supprimer les douleurs et permet de retrouver les mobilités perdues. Idéalement, l’intervention est réalisée avant que l’épaule ne soit trop enraidie, sinon la récupération est moins bonne.

2. La prothèse Inversée

Les indications pour cette prothèse sont spécifiques : elle s’adresse particulièrement aux patients ayant une atteinte de la coiffe des rotateurs. Elle s’utilise également pour les reprises de prothèse, certaines séquelles de fractures et d’autres situations plus rares. Les résultats sont parfois un peu moins bons que les prothèses anatomiques, en particuliers sur la récupération des rotations mais elles s’adressent à des cas différents. Il est parfois nécessaire d’associer un transfert tendineux en cas d’absence de rotation externe active pré opératoire (signe du clairon, le patient doit lever le coude pour porter sa main à la bouche).

En Pratique :

  • Hospitalisation : 3 jours
  • Immobilisation : "coude au corps" 30 jours non strict, pouvant être enlevé dans la journée pendant de courtes périodes.
  • Rééducation : elle est immédiate et peut s'effectuer soit à domicile soit en centre de rééducation. Protocole prothèse anatomique : cliquez ici. Protocole prothèse inversée : cliquez ici.
  • Consultations et radiographies de contrôle : 1, 3 et 6 mois, puis 1 an post-opératoire.

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer